Club Cabriolet Région PACA JACS
 
GalerieAccueilPortailRechercherFAQCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les gilets jaunes

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Les gilets jaunes    Ven 16 Nov 2018 - 9:54




Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Ven 16 Nov 2018 - 9:59






Ne pas lâcher ,
______
RECIT. Mobilisation du 17 novembre : comment les "gilets jaunes" ont fait le plein pour bloquer la France
En moins d'un mois, le mouvement de contestation, lancé sur Change.org et Facebook, est devenu l'un des dossiers les plus explosifs du quinquennat d'Emmanuel Macron.
Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.Des automobilistes en colère dans les rues de Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018. (IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)
avatar
Kocila Makdeche
France Télévisions
Mis à jour le 15/11/2018 | 07:00
publié le 15/11/2018 | 07:00
Nous la préparons pour vous chaque matin
image
il y a 6 minutes
RECIT. Mobilisation du 17 novembre : comment les "gilets jaunes" ont fait le plein pour bloquer la France
Les "gilets jaunes" parviendront-ils à mettre la France au point mort le 17 novembre ? Le gouvernement tente en tout cas d'éteindre le feu suscité par la hausse des prix du carburant. Mercredi 14 novembre, Edouard Philippe a ainsi annoncé des mesures "d'accompagnement", notamment l'augmentation de la prime à la conversion pour les Français les plus modestes ou l'élargissement du chèque énergie.
Depuis plusieurs semaines, l'exécutif assiste à une montée en puissance de ces automobilistes qui souhaitent mettre en place des blocages dans tout le pays. La pétition sur Change.org qui a initié le mouvement atteint désormais 850 000 signatures et des centaines d'appels au blocage ont fleuri partout en France. Franceinfo raconte le lent démarrage de ce mouvement et sur la façon dont il a été boosté par les réseaux sociaux.
"Ça a fait boule de neige"
C'est au mois de mai que Priscillia Ludosky lance sa pétition, bien avant que la question du carburant ne devienne l'un des dossiers les plus chauds posés sur le bureau d'Emmanuel Macron. "Comme tout le monde, je prenais ma voiture et je constatais que le prix de mon plein augmentait sans comprendre pourquoi, explique cette gérante d'une boutique en ligne de cosmétiques, originaire de Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Alors j'ai fait des recherches sur internet et j'ai découvert que les deux tiers du prix étaient dus aux taxes. C'est pour dénoncer ça que j'ai lancé ma pétition."
Son initiative passe pratiquement inaperçue jusqu'à l'automne, au moment où Priscillia est contactée par une journaliste de La République de Seine-et-Marne. "J'ai vu sa pétition sur un groupe Facebook. De mémoire, elle n'en était qu'à 700 signatures et la personne qui l'avait lancée rêvait d'atteindre les 1 500", se rappelle la journaliste Vanessa Relouzat. Son article est publié le 12 octobre.
En parallèle, toujours en Seine-et-Marne, Eric Drouot a une idée. Avec un collègue, ce chauffeur routier de 33 ans peste sur l'augmentation des carburants et décide de lancer un rassemblement avec son association d'automobilistes, le Muster Crew.
On organisait souvent des réunions de passionnés de voitures où on roulait ensemble. Pour le 17 novembre, l'idée à la base, c'était d'organiser un road-trip sur le périphérique de Paris mais, cette fois, pour dénoncer la hausse des prix.
Eric Drouot
à franceinfo
La femme d'Eric Drouot tombe sur l'article de La République de Seine-et-Marne et le fait lire à son époux. Sans attendre, il contacte Priscillia Ludosky. "On a décidé de relayer sa pétition sur notre groupe Facebook et d'organiser un mouvement commun, raconte le chauffeur routier. Dès lors, ça a fait boule de neige."
Le Parisien relaye l'initiative le 21 octobre et tous les titres de presse reprennent l'info. "Là, tout a explosé. En un week-end, on est passé sur Facebook de 13 000 personnes à 93 000 personnes attendues pour l'évènement", raconte Eric Drouot. Même coup d'accélérateur pour la pétition : elle passe la barre des 200 000 signatures, alors qu'elle plafonnait à 10 000 quelques jours plus tôt.
Des évènements dans toute la France
Comment organiser une mobilisation après un tel succès ? Impossible de demander à des centaines de milliers de personnes de conduire jusqu'à Paris. "On se plaint justement du prix du gazole, je n'ai pas l'argent pour faire 600 km en voiture pour venir à Paris", se plaint un automobiliste sur un groupe dédié à la mobilisation. Certains, à l'instar de Brice Telki, décident donc d'organiser des blocages dans leur département. "J'ai rejoint le groupe parisien dès le début et je me suis rapidement dit qu'il fallait organiser quelque chose ici dans le Rhône et la Loire, explique ce sapeur-pompier. Du coup, j'ai créé mon propre évènement sur Facebook."
A la fin du mois d'octobre, des centaines de groupes locaux voient le jour sur le réseau social. Presque tous reprennent l'intitulé de l'évènement parisien – "Blocage national contre le prix contre la hausse des prix du carburant" – assorti du nom de leur ville. Ils copient aussi son imagerie : l'Hexagone entouré de deux chaînes nouées par un cadenas. La création de tous ces groupes est annoncée sur l'évènement principal puis ajoutée à la carte du site Blocage17novembre.com.
La plateforme recense aujourd'hui 630 évènements. Créée par Thibaut Gouve, un étudiant de 18 ans en webdesign originaire du Cher, elle est désormais administrée par cinq bénévoles. "On reçoit près de 1 000 messages par jour, alors j'ai cherché des gens pour m'aider à faire le tri. C'est devenu un mouvement national !" justifie-t-il. Ce "mouvement national", Eric Drouot et Priscillia Ludosky tentent de le coordonner, tant bien que mal.
C'est fatiguant, mais je suis en même temps très satisfaite que les gens se mobilisent autant.
Priscillia Ludosky
à franceinfo
Le téléphone de cette auto-entrepreneuse de 32 ans n'arrête pas de vibrer. "Entre les sollicitations des journalistes et les gens qui me demandent des informations sur les blocages près de chez elles, je reçois des centaines de messages par jour", révèle-t-elle. "J'avais déjà organisé des évènements de 500 ou 1 000 personnes mais jamais quelque chose de cette ampleur, explique également le chauffeur de poids lourds. Pour échanger les infos, on a créé plusieurs discussions sur Facebook Messenger."
Le gouvernement embraye
Relativement silencieux jusque-là, le gouvernement passe la seconde le dimanche 28 octobre et démarre une grande opération de communication. Objectif : présenter cette taxation du carburant comme une nécessité écologique. Gérald Darmanin ouvre le bal dans Le Journal du dimanche (article payant) avec une formule qui va devenir le mot d'ordre de l'exécutif dans cette crise :
Nous choisissons de taxer la pollution et les produits nocifs plutôt que les travailleurs.
Gérald Darmanin
dans "Le Journal du dimanche"
Un à un, les ministres écument les plateaux de télévision pour défendre la taxation du diesel. Bruno Le Maire affirme qu'il n'y aura pas de "retour en arrière". "Il n'y a pas le choix", embraye Edouard Philippe, tandis qu'Emmanuelle Wargon, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, rappelle que l'Etat offre jusqu'à 2 500 euros de prime à la conversion pour l'achat d'un véhicule hybride ou électrique.
Mais l'argument écologique ne convainc pas et 78% des Français soutiennent l'appel au blocage, d'après un sondage publié le 1er novembre. "Ils se servent de la question environnementale mais c'est complètement hypocrite ! Ils travaillent main dans la main avec tous les lobbys industriels", peste l'un des fondateur de l'ONG de protection de l'environnement et du milieu marin Earthforce Fight Squad, qui organise la mobilisation des "gilets jaunes" à Montpellier. Sur Facebook, 1 500 personnes ont répondu présentes à son appel et près de 4 000 autres se disent "intéressées".
Répétitions sur des parkings de supermarché
Mais comment transformer une dynamique née sur Facebook en vraie manifestation ? "Nous, on est contre les blocages parce que c'est illégal et qu'on n'a rien déposé à la préfecture. On va seulement rouler ensemble sur l'A9, doucement avec les warnings et les klaxons", explique l'organisateur écologiste. Et tout se passe sur internet : "On n'a pas voulu faire de tract parce que ce n'est pas écolo", dit-il.
A Blois (Loir-et-Cher), les organisateurs ont, eux, fait chauffer les imprimantes pour imprimer des prospectus appelant à "tout" bloquer pour mettre fin "au racket" fiscal. Samedi 10 novembre, des automobilistes en colère se sont même réunis pour une répétition générale.
"On n'a pas besoin de grand chose pour s'organiser : un micro, une enceinte et c'est parti", remarque Fabien, un agriculteur qui coordonne les forces pour bloquer le péage de Saint-Germain-Laval (Loire), à la sortie de l'A89.
Des youtubeurs improvisés
"Très en colère", l'exploitant agricole a décidé de s'adresser directement au président de la République dans une vidéo. Installé dans son tracteur, il invite Emmanuel Macron à venir dans sa ferme pour découvrir le quotidien difficile des agriculteurs : "Je bosse tous les jours, même les week-ends, par tous les temps (...) pour 3,30 euros brut par heure."
C'est important que des Français normaux prennent la parole pour raconter ce qu'ils endurent.
Fabien
à franceinfo
Comme lui, des dizaines voire des centaines de "révoltés" se sont improvisés youtubeurs, en racontant leur "ras-le-bol" sur les réseaux sociaux. "Puisque c'est la mode des coups de gueule en selfie, je voudrais passer le mien", explique sur Facebook Isabelle Roques, une femme se présentant comme "une ancienne militaire".
Tous ont été inspirés par Jacline Mouraud. Le 18 octobre, cette Bretonne de 51 ans publie, sur sa page Facebook, une vidéo pour dénoncer "la traque des conducteurs". Visionné 6 millions de fois, son coup de gueule rencontre un succès inattendu et transforme la quinquagénaire en figure du mouvement des "gilets jaunes". Dans "C à Vous", sur BFMTV, CNews et LCI... Fin octobre, elle écume les plateaux de télévision. Au point de pousser la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon à lui répondre de la même façon, le 4 novembre : en se filmant et en postant la vidéo sur Twitter.
Autre visage de la mobilisation en ligne : Frank Buhler, un community manager de 53 ans, dont la vidéo compte 4,4 millions de vues au compteur. Lui non plus ne s'attendait pas à rencontrer une telle audience.
Ma vidéo a été un catalyseur, une étincelle qui est arrivée pile au bon endroit, au bon moment, par un hasard de l'histoire. Ça a été moi comme ça aurait pu être quelqu'un d'autre.
Frank Buhler
à franceinfo
Mais contrairement aux autres, cet habitant du Tarn-et-Garonne n'est pas novice en ce qui concerne la mobilisation politique : ancien du MPF de Philippe de Villiers, il est actuellement délégué de Debout La France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, dans son département.
Le gouvernement dénonce depuis plusieurs semaines l'instrumentalisation du mouvement par l'extrême droite. Benjamin Griveaux, son porte-parole, a par exemple estimé que "la manifestation du 17 novembre" était "totalement instrumentalisée" par Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, qualifiant les deux responsables politiques de "grands irresponsables sur ce sujet". Si la présidente du Rassemblement national a dit qu'elle ne participerait pas à la mobilisation, de nombreux cadres de son parti ont soutenu publiquement les "gilets jaunes". Sur son site, le Rassemblement national invite d'ailleurs à signer une pétition pour la "stabilité du prix de l'essence".
"C'est contre la politique qu'on se mobilise"
Faut-il en conclure que le mouvement est noyauté – voire piloté – par l'extrême droite ? "J'ai fait cette vidéo en tant que citoyen, ma démarche n'est pas politique ou politicienne", jure Frank Buhler. "J'ai pensé avec ma carte bancaire. Quand on est à la pompe à essence, on ne nous demande pas notre opinion politique avant de nous assommer avec les taxes", assène-t-il, précisant tout de même que le succès de sa vidéo lui avait valu les félicitations du leader de Debout La France.
Nicolas Dupont-Aignan est tout à fait d'accord avec moi pour dire qu'il ne s'agit pas d'un mouvement politique mais d'un ras-le-bol citoyen.
Frank Buhler
à franceinfo
Même son de cloche du côté de Nathalie Germain, déléguée du Rassemblement national en Isère, qui gère aussi l'appel au blocage dans le nord du département. L'évènement Facebook affiche d'ailleurs le logo du RN. Elle se défend : "Sachez que le jour du 17 novembre tout le monde aura son gilet jaune et rien d'autre, affirme-t-elle. Ce n'est pas le Rassemblement national qui a lancé cette mobilisation mais les 'gilets jaunes'. Nous sommes en soutien comme toute autre opposition et nous sommes citoyens avant tout."
Franceinfo a interrogé des dizaines d'organisateurs de blocages locaux et l'immense majorité d'entre eux affirment n'être liés à aucun parti politique. Si certains partagent sur leurs comptes personnels des messages favorables au Rassemblement national, ils assurent que, pour le 17 novembre, leur engagement est complètement "apolitique".
"On ne va quand même pas faire du dégagisme parce que telle ou telle personne vote Marine Le Pen. C'est un mouvement populaire, alors tous les citoyens sont les bienvenus", tranche Brice Telky, jusqu'à peu militant du Nouveau parti anticapitaliste, qui organise la mobilisation à Saint-Etienne et à Lyon.
C'est assez logique qu'on trouve des gens d'extrême droite, comme des gens d'extrême gauche, puisque c'est un mouvement contre la politique d'Emmanuel Macron.
Brice Telky
à franceinfo
Opposition à la CSG, retour de l'ISF, valorisation du pouvoir d'achat... Le mouvement a aujourd'hui dépassé la simple question du prix du carburant. "C'est devenu quelque chose de global contre toutes les taxes qui nous étranglent au quotidien", raconte un automobiliste d'Aix-en-Provence. "On se bat parce qu'on passe notre vie à gagner un salaire et que le 15 du mois, il ne nous reste plus rien à part le découvert", continue Ludovic Veret, qui coordonne la mobilisation à Hénin-Beaumont. Un ras-le-bol qui, d'après Eric Drouot, le routier à l'origine de la mobilisation, préserve le mouvement de tout risque de récupération : "Ce qui se passe aujourd'hui ne peut pas être repris par un parti politique, puisque c'est contre la politique en générale qu'on se mobilise."
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Ven 16 Nov 2018 - 10:53








Blocages du 17 novembre : 74% des Français soutiennent toujours le mouvement des "gilets jaunes"
Après les annonces du gouvernement, un léger recul de quatre points par rapport à il y a deux semaines est constaté, selon le sondage que publie franceinfo ce vendredi.

Les \"gilets jaunes\" se sont mobilisés une semaine avant leur grand rassemblement, pour tracter auprès des automobilistes, comme en Auvergne-Rhône-Alpes.Les "gilets jaunes" se sont mobilisés une semaine avant leur grand rassemblement, pour tracter auprès des automobilistes, comme en Auvergne-Rhône-Alpes. (PHOTO FR?D?RIC CHAMBERT / MAXPPP)
avatar
franceinfo
Radio France
Mis à jour le 16/11/2018 | 17:19
publié le 16/11/2018 | 16:58

410
PARTAGES
Partager
Twitter
Partager
Envoyer
LA NEWSLETTER ACTU
Nous la préparons pour vous chaque matin
image
il y a 43 secondes
Blocages du 17 novembre : le Premier ministre a-t-il demandé d'interdire des manifestations des "gilets jaunes" ?

Malgré les mesures annoncées par le gouvernement, 74% des Français soutiennent toujours le mouvement des "gilets jaunes", qui ont prévu de se mobiliser samedi 17 novembre partout en France contre la hausse des prix des carburants. Selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting* pour franceinfo et Le Figaro publié vendredi 16 novembre, 74% des sondés jugent ce mouvement "justifié", 46% le jugeant même "tout à fait justifié". Lors d'un précédent sondage, il y a deux semaines, ils étaient 78% à le trouver "justifié".

33% des Français qui jugent ce mouvement "très justifié" prévoient d'y participer

Selon notre sondage, une France est sur-représentée parmi les "gilets jaunes". Celle des citoyens qui utilisent beaucoup leur voiture, une France rurale et péri-urbaine, de jeunes actifs appartenant essentiellement aux catégories populaires. Même s'il est compliqué, en l'état, d'appréhender le niveau de mobilisation, notre sondage précise toutefois que 33% des Français qui jugent ce mouvement "très justifié" prévoient d'y participer, en arborant simplement un gilet jaune ou en participant à des blocages.

En dehors des sympathisants de la République en marche, qui rejettent ce mouvement à hauteur de 67%, les sympathisants des autres partis approuvent tous à une très large majorité cet appel à protester contre la hausse des taxes sur les produits pétroliers.

Emmanuel Macron jugé "plutôt pas convaincant" par 68% des sondés

L'exécutif, qui a multiplié les interventions ces derniers jours, n'a pas réussi à calmer la colère des Français. Les mesures annoncées par Edouard Philippe n’ont pas convaincu : elles sont perçues comme de bonnes mesures, mais les Français ne pensent pas qu’ils en bénéficieront. Ainsi, la hausse du "chèque énergie" qui passerait de 150 à 200 euros pour les ménages les plus modestes est considérée comme une bonne mesure par 71% des Français. Le renforcement du dispositif de prime à la conversion est lui approuvé par 70% des sondés. Le problème, c'est qu'ils sont en moyenne 55% à estimer que même si ces mesures sont bonnes, ils n'en bénéficieront pas.

L'intervention télévisée d'Emmanuel Macron mercredi n'a pas convaincu non plus. Ainsi, 58% des Français ont vu - entièrement ou partiellement - ou a minima lu ou entendu des commentaires sur cette interview. Sur ces Français exposés à l'interview d'Emmanuel Macron, 68% l'ont jugé "plutôt pas convaincant" et 31% "plutôt convaincant". Lors d'une précédente interview, le 12 avril dans le journal de 13 heures de TF1, 48% des sondés avaient jugé le président "convaincant".

*Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 1 005 Français représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus, interrogés par internet les 15 et 16 novembre 2018.
Revenir en haut Aller en bas
ivo
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Loisir : - En pleine forme et retraité .
Voiture : BMW e30 cabriolet
Ville : VENTIMIGLIA ( ITALIE )
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Ven 16 Nov 2018 - 23:00

-Et crois-tu que cela va changer quelque chose ? flou .la seule façon de changer c'est dans l'urne quand on vote ,mais pour qui vu qu'ils sont pareil,tous des ordures ....
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Ven 16 Nov 2018 - 23:18




POUR UNE FOIS ,
JUSTE POUR VOIR ,
ESSAYONS

Mad. MARINE LE PEN 🙏🙏🙏🙏
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 17 Nov 2018 - 3:33



Ce matin une délégation se rendant a un point stratégique de bloquage à l’entree De Grenoble









Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 17 Nov 2018 - 12:28


L’arabie saoudite apporte son soutien à la révolte des gilets jaunes

😂😂😂😂😂



Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 17 Nov 2018 - 12:49



Gilets jaunes Marseille la goutte d'eau qui a fait déborder le gerican -



https://www.youtube.com/watch?v=KQtuezKaOas
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 17 Nov 2018 - 23:57



Je crois que les journaleux pour ne ps faire de tort au gouvernement , et à leurs statues
De collaborer.avec ce gouvernement ,
Ont tout simplement où Pierre un ZÉRO dans le chiffre , c’est 2.800.000
Anifestants dans toute la France




La mobilisation des "gilets jaunes" a pris de l'ampleur. Environ 2.000 rassemblements ont été organisés à travers la France entière samedi 17 novembre avec quelque 283.000 manifestants, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner au terme de cette journée de contestations.

Opérations escargot sur les axes routiers, blocages des centres commerciaux, perturbations dans les transports... Les "gilets jaunes" n'ont pas réussi à bloquer la France, comme ils le voulaient, mais tout le territoire a été touché par leurs actions, ce qui représente un succès certain pour ce mouvement, parti des réseaux sociaux et organisé en dehors des partis politiques et des syndicats.
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Mer 21 Nov 2018 - 13:08



Une Bip de journaliste de studio,dans toute sa splendeur



https://www.facebook.com/cecenomade/videos/2175791852683091/?t=10

Cécé Liberté
Une journaliste a sacrifié son emploi pour dire la vérité et bien sur le journal c'est empressé de lui coupé la parole. A voir avant censure !!! #FR3 #blocagenational #giletsjaune
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Jeu 22 Nov 2018 - 1:10

Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Jeu 22 Nov 2018 - 13:10







Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Ven 23 Nov 2018 - 10:51







Gilets jaunes, la contagion : La Belgique, la Bulgarie et l’Allemagne s’y mettent !
19 novembre 2018 Fabrice Drapel 10 Commentaires gilets jaunes
Le mouvement des Gilets jaunes qui a poussé dans les rues de France 1,2 millions de protestataires selon le syndicat des « policiers en colère » et qui a rassemblé 10,5 millions de personnes au total (activistes et sympathisants) s’exporte au-delà des frontières de l’Hexagone.

En Belgique, les Gilets jaunes ont bloqué ronds-points et dépôts de carburant, surtout en Wallonie, bloquant le trafic. Dans ce pays, un mouvement politique va être lancé pour les prochaines élections, ce qui peut donner des idées aux français, ne manque plus qu’un leader.

En Bulgarie aussi, les Gilets jaunes ont pris la rue à Sofia comme dans d’autres grandes villes du pays.

Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et entre la Bulgarie et la Grèce pour protester contre la flambée du prix des carburants dans un contexte de mécontentement dû au faible niveau de vie dans le pays le plus pauvre de l’Union européenne.

Des embryons d’appels à manifestation naissent également dans d’autres pays de l’UE. Ce qui se passe donc en France pourrait bien s’ancrer dans le temps grâce à la participation de nos voisins européens.

La hausse du coût de la vie est le dénominateur commun. Et ce problème dépasse la seule France. En occurrence, l’on peut sans se tromper accuser l’Europe d’asphyxie fiscale, une élite européenne qui se moque de son peuple, et le nombre de taxes et autres contraintes qu’impose l’UE aux nations du vieux continents participent largement à la fanaison des ménages.

L’Italie qui a vu le mouvement « 5 étoiles » – né d’une même colère populaire – et qui s’est emparé du pouvoir est récemment passée outre les menaces de Bruxelles et a confirmé son budget 2019. La sortie de crise est peut-être par là.


Le symbole du gilet jaune repris par des Allemands en colère
Pas de hausse du carburant outre-Rhin mais une colère toute aussi grande concernant les politiques menées par le gouvernement. Les manifestants de Kandel, qui ont commencé à protester contre la politique migratoire d’Angela Merkel suite au meurtre de Mia, 15 ans, par un migrant, proposent de reprendre le symbole du gilet jaune. Les manifestations de Kandel ressemblent à celle du 17 novembre, car elles étaient spontanées et populaires.


La publication a déjà été partagée plus de 2000 fois sur Facebook. Le 12 janvier, il y aura un rassemblement à 14h à Kandel. Un premier rassemblement est prévu le 1er décembre. Des Français seront sans doute sur place, car la manifestation sera placée sous le signe de la solidarité envers le mouvement des gilets jaunes. La colère contre les gouvernements et le sentiment d’impuissance face au pouvoir politique forment un lien entre les manifestations.

Cet emprunt symbolique du gilet jaune est la preuve de la réussite de la manifestation du 17 novembre : elle a fait suffisamment de bruit pour impressionner et faire des émules à l’étranger.

Source Alsace-actu

Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 24 Nov 2018 - 4:46





Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 24 Nov 2018 - 5:13




Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 24 Nov 2018 - 14:41




Revenir en haut Aller en bas
ivo
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Loisir : - En pleine forme et retraité .
Voiture : BMW e30 cabriolet
Ville : VENTIMIGLIA ( ITALIE )
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 24 Nov 2018 - 22:51

-Faut se méfier de ces provocations ,souvent elles sont prévues depuis longtemps pour destabiliser un gouvernement , ensuite arrive des elections et on recommence de nouveau ,la preuve ,le clown HOLLANDE s'est fait jeter et les français ont voté MAQUERON ..........qu'est ce que cela a changé ? -MORALITE : gauche-droite même combat ,mais c'est vrai qu'on est les champions du monde de foot et ça c'est trés important .....
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Sam 24 Nov 2018 - 23:25


Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Dim 25 Nov 2018 - 5:38







Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Dim 25 Nov 2018 - 12:58



https://m.facebook.com/40339795271/photos/a.10150758668615272/10153952008730272/?type=3




La photo iconique d'un CRS qui frappe une étudiante devient virale
Par Journaliste Figaro Yohan Blavignat Mis à jour le 15/04/2016 à 19:52 Publié le 15/04/2016 à 18:40
Abonnez-vous à Figaro Premium
385 commentaires
Partager sur Facebook (nouvelle fenêtre
Envoyer par mail
Imprimer cet article (ouvre la fenêtre d'impression)
Tamara, une étudiante de 24 ans qui ne prenait pas part à la manifestation contre la loi travail jeudi, a reçu un violent coup de pied. Le cliché immortalisé par un photographe a rapidement été partagé et détourné sur Twitter.

Le cliché d'un CRS qui assène un violent coup de pied à la hanche à une étudiante, jeudi dans le cadre de la manifestation contre la loi travail, est rapidement devenu viral sur internet. Partagée plusieurs milliers de fois en quelques heures, la photo s'inscrit dans la série des vidéos des dernières semaines montrant des violences policières sur des lycéens.
Ce vendredi, la victime, qui s'appelle Tamara, a témoigné de cet incident au site Buzzfeed. «Je me suis pris un coup violent et non justifié, je suis encore choquée», assure cette étudiante au conservatoire du XIXe arrondissement de Paris.
PUBLICITÉ


La photo a été prise aux alentours de 13h15 près du métro Stalingrad. C'est là qu'entre 200 et 300 jeunes se sont retrouvés bloqués par un cordon de CRS à l'angle de l'avenue Jean Jaurès et de la rue Bouret alors qu'une manifestation devait rejoindre la place de la République. «Les gendarmes ont fait ce qu'on appelle une ‘nasse' en enfermant ces jeunes dans un petit périmètre. La manifestation était un peu sauvage jusque-là», témoigne l'auteur de la photographie, Jan Schmidt-Whitley, au Figaro.
Les forces de l'ordre ont donc formé un périmètre autour d'un restaurant où des personnes déjeunaient ou buvaient un café. «Les CRS ne laissaient sortir personne, et Tamara, qui était là pour réviser en terrasse, s'est retrouvé coincée», poursuit le photographe. L'encerclement va durer plusieurs dizaines de minutes avant que les premiers heurts avec les gendarmes n'aient lieu.
«Elle ne représentait aucune menace»

«Les lycéens avaient fini par charger après avoir été bloqués (...) Forcément, les policiers ont chargé en retour et toutes les personnes qui se trouvaient en terrasse, et d'autres personnes pas du tout impliquées dans la manif, se sont retrouvés au milieu de tout ça», témoigne Tamara à Buzzfeed. C'est là qu'un CRS a usé de sa bombe lacrymogène «droit devant lui», selon le photographe. «Tamara a été atteinte par les émanations de la bombe. Elle s'est levée et s'en est pris verbalement au gendarme», explique encore Jan Schmidt-Whitley. «Elle était véhémente et visiblement en colère mais elle ne faisait pas partie de la manifestation et ne représentait aucune menace face aux CRS casqués et armés», poursuit-il au Figaro. À ce moment-là, un autre militaire s'est avancé vers elle et lui a asséné un violent coup de pied.
«C'était d'une violence incroyable. J'étais complètement choqué, j'ai même crié. Elle est tombée au sol violemment», explique le photographe. La jeune étudiante explique quant à elle qu'elle a «gueulé sur les CRS en [leur] disant qu'ils s'en prenaient à n'importe qui, sans réfléchir». Après cette agression, un ami est venu la chercher et l'a éloignée de la manifestation. La jeune femme a ensuite appelé les pompiers. «J'avais mal au ventre mais j'ai refusé de me rendre à l'hôpital parce que je passais un concours important dans l'après-midi», explique-t-elle à Buzzfeed
Revenir en haut Aller en bas
ivo
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Loisir : - En pleine forme et retraité .
Voiture : BMW e30 cabriolet
Ville : VENTIMIGLIA ( ITALIE )
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Dim 25 Nov 2018 - 22:27

-Par contre quand les CRS se ramassent des cailloux ,des bouteilles avec de l'acide etc .....on ne dit rien .Quand les CRS au bout de X heures sur le terrain pètent les plombs il arrive ce genre d'incident .
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Dim 25 Nov 2018 - 23:58



Tout à fait exacte

Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Lun 26 Nov 2018 - 0:03





Gilets jaunes" : le point sur la mobilisation lundi, région par région
Les blocages se poursuivent lundi pour le dixième jour consécutif. Franceinfo fait le point région par région.

L\'autoroute A10 Paris-Bordeaux bloquée au niveau du péage de Virsac près de Bordeaux, dimanche 18 novembre.L'autoroute A10 Paris-Bordeaux bloquée au niveau du péage de Virsac près de Bordeaux, dimanche 18 novembre. (SALINIER QUENTIN / MAXPPP)
avatar
franceinfo
Radio France
Mis à jour le 26/11/2018 | 07:21
publié le 26/11/2018 | 07:21

PARTAGER

Envoyer
LA NEWSLETTER ACTU
Nous la préparons pour vous chaque matin
image
il y a 13 heures
"Implant Files" : comment le laxisme de la réglementation européenne permet de certifier des implants inefficaces, voire dangereux

Après le rassemblement national de samedi, notamment à Paris où des heurts ont éclaté sur les Champs-Elysées, les "gilets jaunes" continuent le mouvement lundi 26 novembre dans plusieurs régions de France avec la mise en place de barrages filtrants. Voici le point sur les actions en cours.

Alsace

À Strasbourg dans le Bas-Rhin, un barrage filtrant est signalé lundi matin au Port du Rhin, un quartier situé à l'est de la ville.

Bretagne

Dans le Finistère, une quinzaine de "gilets jaunes" sont présents lundi matin au rond-point d'Ikea à Guipavas. Une dizaine d'autres sont mobilisés au niveau de l'échangeur de Quimperlé et un barrage filtrant est en place au rond-point de Troyalac'h à Quimper.

Dans le Morbihan, une dizaine de "gilets jaunes" organisent un barrage filtrant à Pontivy. Ils sont également une petit dizaine au rond-point de Lann Sévelin à Lanester, près de Lorient.

Dans les Côtes-d'Armor, seul un barrage filtrant est signalé lundi matin à Dinan.

Normandie

Comme depuis le début du mouvement, ce sont les entrées de Rouen, en Seine-Maritime, qui sont filtrées par des manifestants, au bout de l'A13 Caen-Paris. Toujours en Seine-Maritime, des barrages filtrants sont également en place lundi matin à l'entrée du Havre et sur les ponts de Tancarville et de Brotonne.

Nouvelle-Aquitaine

En Gironde, la circulation a été rétablie dans la nuit de dimanche à lundi sur l'A10 dans les deux sens au niveau du péage de Virsac situé au nord de Bordeaux. Dans la nuit de samedi à dimanche, ce lieu de rassemblement des "gilets jaunes" a été la cible de nouvelles dégradations. Vinci Autoroutes a annoncé dimanche soir son intention de porter plainte, dénonçant des "agissements incacceptables". Le péage de Virsac avait déjà été dégradé le week-end précédent, ce qui avait donné lieu à une première plainte de Vinci.
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Lun 26 Nov 2018 - 3:42



Voilà la vérité vrais
_____



Gérard Bardy
20 h ·
Lendemain de manif...
J'ai eu besoin d'un temps de récuparation avant de pouvoir écrire cette chronique, tant ce que j'ai entendu et vu sur les radios et télés d' "info continu" hier soir m'a plongé dans la stupeur et la colère.
Titulaire de ma carte de journaliste depuis plus de 40 ans, j'ai ressenti à la fois de la peine et de la honte !
Comment peut-on à ce point ignorer les faits et maquiller la réalité ? Pourquoi ? Au service de qui ?
Comme le samedi précédent, j'ai accompagné les "gilets jaunes" pendant huit heures, cette fois dans Paris, du 15ème ar jusqu'aux Champs Elysées en passant par le Champ de Mars, le Trocadéro et la place Charles de Gaulle.
Au milieu de 5.000 à 6.000 "gilets jaunes" venus de toute la France, je n'ai été témoin d'aucun (bien aucun) propos ou acte violent, ni entendu aucune (bien aucune) injure raciste ou homophobe ! Nous avons chanté la Marseillaise 50 fois au moins. A leur fenêtre, par centaines, des Parisiens nous ont applaudis. Et les automobilistes furent très nombreux à klaxonner en agitant un gilet jaune.
C'est cela la vérité.
Face à cette partie du peuple de France en souffrance, M. Macron et son ministre de l'Intérieur, Le Castagneur, n'ont eu pour réponse que d'ajouter le mensonge et la manipulation à leur mépris et à leur incompétence.
1) pourquoi les Champs Elysées sont-ils restés ouverts avec autant de matériaux projetables ou inflammables sur la chaussée ?
2) pourquoi dès 10h du matin, Le Castagneur faisait-il téléphoner aux rédactions des radios et télés pour soutenir que les casseurs, au nombre de 100, étaient des militants de l'ultra-droite ?
3) pourquoi ces casseurs ont-ils été laissés libres et en mesure de casser et de brûler à 16h encore ? (à 17h, place de l'Etoile, je vu un casseur tout de noir vêtu, avec son masque à gaz et son sac à dos, rejoindre le front des affrontements sans être contrôlé par les CRS)
4) pourquoi le président Macron, dans son tweet, fait part de sa honte (il a raison) sans distinguer les "gilets jaunes" des casseurs ?
J'en conclu que le pouvoir a, pour le moins, favorisé l'action des casseurs pour jeter le discrédit sur les "gilets jaunes" et leurs revendications.
C'est tout simplement dégueulasse. Et les journaliistes qui se sont faits complices ont gravement nui à la crédibilité de leur (ma) profession.
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Mar 27 Nov 2018 - 0:07



Bonsoir à faire suivre en MP :Gilet Jaune Beaufort il faut changer notre nom par citoyen tout simplement
Admin · 48 min
Voici ce qu'il ressort de mon entrevue avec les dirigeants d'Angers et les forces de l'ordre hier soir.
Merci de lire attentivement ce message, certes un peu long je m'en excuse mais il me parait necessaire à ce stade de faire un 1er bilan.
Pensez à Copier-Coller ce message qu'il circule un maximum
" Cela fait plusieurs nuits que je me déplace sur les blocages d'Angers
Après plusieurs échanges avec les forces de l'ordre sur place, il en ressort certains choses :
- Tout d'abord, ils sont comme nous, pensent comme nous mais sans avoir le droit de l'exprimer ni le montrer. Pour autant, à demi mot et sans que leurs supérieurs ne les entendent, ils se confient à nous et nous encouragent dans notre combat!
- De leur point de vue et du mien, on se trompe de cible depuis le début. Pour savoir ce qui dérange le gouvernement, il suffit de regarder où sont les forces de l'ordre. Plus elles rappliquent vite, plus on tape dans le mille.
- NE BLOQUONS PLUS LES FRANCAIS, NE BLOQUONS PLUS LES MAGASINS, MAIS REDONNONS AU PEUPLE QUI A ETE TOLERANT AVEC NOUS CE QUE L ETAT LUI VOLE DEPUIS DES ANNEES !!
- Ouvrons les péages, masquons partout où nous passons les radars, les horodateurs et tout parking payant,
- Investissons pacifiquement les Mairies, les centres des impots, les préfectures, le conseil général etc....Tapons directement dans les caisses de l' état et aidons les Français à mieux vivre durant cette période de REVOLUTION !
- Pour ce qui est des grands magasins, des entreprises et des artisans. Oui ils font de l'argent, encore que certains galère aussi, mais ne dit-on pas que l'argent c'est le nerf de la guerre ?? Mais j'ai vu de très beaux gestes de solidarités de plusieurs entreprises. Alors METTONS NOUS LES ENTREPRISES DANS LA POCHE AU LIEU DE LES EMMERDER ! Ils souffrent déjà bien assez de la concurrence mondiale et européenne ! Oui elles gagnent parfois beaucoup, mais c'est un autre combat....ne mélangeons pas tout. Nous ne leur demandons pas de manifester mais de nous aider à tenir bon face au gouvernement qui lui à les moyens humains et financiers de nous épuiser !!
- Que les responsables de chaque groupe local entre en contact avec les entreprises de son secteur pour mobiliser et s'organiser !
- Nous les laissons travailler et en contrepartie ils nous aident à tenir sur la durée.Par exemple :
- Les transporteurs peuvent nous fournir des palettes et de l'essence pour des opérations ciblées ou positionner leurs camions autour des bâtiments publiques pour limiter l'accès des CRS
- Les grandes surfaces et les métiers de bouche peuvent nous permettre de manger sur les blocages de bâtiments publiques voir même, pourquoi ne pas organiser des points de distribution de café sur le bord des routes etc....
- Les artisans ou tout autre entreprise peuvent peut-être nous fournir des banderoles ou des moyens de nous chauffer !
Il y a beaucoup à faire et à mettre en place. Mais pour cela il est temps de s'organiser et de marcher ensemble dans la même direction !
Communiquons, et acceptons l'aide de et le soutien de tous ceux qui le souhaite
Tenez bon, nous vaincrons !
Vive les citoyens
Partager en message privé afin de ne pas dévoiler les intentions en mode public pour une meilleure action contre le gouvernement... Faites tourner un maximum dans vos contacts.
Revenir en haut Aller en bas
ivo
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Loisir : - En pleine forme et retraité .
Voiture : BMW e30 cabriolet
Ville : VENTIMIGLIA ( ITALIE )
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Mar 27 Nov 2018 - 0:34

-Finalement il a tout compris ce que j'ai compris depuis longtemps : ouvrir les péages,bloquer les préfectures ,assemblée nationale ,palais de l'europe ,péter les radars etc et surtout surtout on connait les adresses des résidences de nos ordures d'élus politiciens ,donc y aller et tout péter .
-Donc ainsi on ne fait pas chi.er la population mais nos élus .
Revenir en haut Aller en bas
Je Klaxonne
Supermodérateur de JACS
Supermodérateur de JACS
avatar

Masculin Nombre de messages : 27494
Loisir : Viré.... mais à plat
Voiture : Avec toit même sans toi
Ville : Marseille 400 Jours de soleil par an
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Mar 27 Nov 2018 - 11:00

De plus certains acte ( péage gratuit ) sont et seront bien vue des gens grenn

_________________
Dieu du temps, je ralenti et stoppe les plus rapide et accélère les plus lent grenn

FSnumerique est mon nom de "chêne " car je suis un vrai gland flou
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsnumerique.com
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Mer 28 Nov 2018 - 0:42



Non non IVO

Pas peter les radars

Simplement les rendre inactif , en camouflant l’objectif de vitesse ...👍👍👍👍👍

Il ne peut y avoir destruction de matériels publics ....🤷‍♂️🤷‍♂️🤷‍♂️

😂😂😂😂😂
Revenir en haut Aller en bas
ivo
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 3138
Loisir : - En pleine forme et retraité .
Voiture : BMW e30 cabriolet
Ville : VENTIMIGLIA ( ITALIE )
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Mer 28 Nov 2018 - 2:12

-Bon ! alors une bouteille d'essence versée et j'y met le feu ! c'est pas " destruction " mais camouflage ..... yves1
Revenir en haut Aller en bas
Bernard Bauducco
Cab Kaiser
Cab Kaiser
avatar

Masculin Nombre de messages : 11452
Loisir : Voitures,balades,sport,restau
Voiture : Mercedes SL 350.V6 .. R230
Ville : Grenoble
Date d'inscription : 26/09/2016

MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    Mer 28 Nov 2018 - 2:55



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les gilets jaunes    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les gilets jaunes
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Joyeuse Association De Cabriolets Région PACA :: Hors Sujet :: Hors sujet-
Sauter vers: